Mise à la terre et continuité des masses

Les exigences relatives à la mise à la terre et la continuité des masses contenues dans la section 10 du Code canadien de l’électricité (CCE)
sont les règles les plus importantes de ce document. Mais elles sont également parmi les moins comprises.

La conception et l’installation de systèmes de mise à la terre et de continuité des masses n'est pas une affaire complexe, mais elle doit être faite
de manière à accomplir ce qui suit :

(a)

protéger la vie contre le danger des chocs électriques et la propriété contre les dommages par des systèmes métalliques non porteurs de courant de liaison à la terre par continuité des masses.

(b)

limiter la tension dans un circuit quand il est exposé à des tensions supérieures à celle pour laquelle il a été conçu.

(c)

en général, limiter les tensions à la terre à 150 V ou moins dans les circuits CA alimentant les réseaux de câblage intérieurs.

(d)

faciliter le fonctionnement des appareils et des systèmes électriques, et

(e)

limiter la tension dans un circuit qui pourrait autrement se produire par une exposition à la foudre.

L’intégrité du système de mise à la terre et de continuité des masses doit être rarement vérifiée après l’installation. Par conséquent, le code contient des exigences prescriptives sur les matériaux et les installations. La règle 10-802 contient des exigences très précises pour les conducteurs de terre des réseaux de câblage qui « doivent être en cuivre » selon le CCE.

La règle 10-804 exige que les conducteurs de continuité des masses soient :

(a)

un conducteur en cuivre ou en tout autre matériau résistant à la corrosion, isolé ou nu.

(b)

une barre omnibus en cuivre ou un tuyau en acier.

(c)

un conduit métallique rigide, sauf qu'un conducteur en cuivre distinct doit être installé dans le conduit.

(d)

un tube électrique métallique, sauf qu’un conducteur distinct requis en vertu de l’article (a) doit être installé dans le tube..

(e)

la gaine de cuivre ou d’aluminium d’un câble à isolant minéral ou tout autre conducteur d’un câble à isolant minéral s’il est marqué de
manière permanente au moment de l'installation, de sorte qu’il puisse être aisément distingué des conducteurs qui ne sont pas utilisés comme conducteurs de continuité des masses, sauf si la gaine est en aluminium dans un parcours souterrain ou dans un endroit où des matériaux ayant un effet détériorant peuvent entrer en contact avec l'aluminium, alors une protection résistante à la corrosion appropriée aux conditions corrosives qui prévalent doit être fournie.

(f)

la gaine d’un câble sous gaine de cuivre ou d’aluminium, sauf si la gaine est utilisée dans des parcours souterrains ou dans des endroits où des matériaux ayant un effet détériorant peuvent entrer en contact avec le métal, alors une protection résistante à la corrosion appropriée aux conditions corrosives qui prévalent doit être fournie.

(g)

d’autres canalisations métalliques ou armures de câble, conformément à la règle 10-618.

Contents


> SECTION 1 - SYSTÈMES DE MISE À LA TERRE ET DE CONTINUITÉ DES MASSES

> SECTION 2 - ÉLECTRODES DE TERRE

> SECTION 3 - INSTALLATIONS HAUTE TENSION


> SECTION 4 - CONTINUITÉ DES MASSES

> SECTION 5 - MISE À LA TERRE À RÉSISTANCE ÉLEVÉE (HRG)

> SECTION 6 - MISE À LA TERRE DES MOTEURS

> SECTION 7 - MISE À LA TERRE ET CONTINUITÉ DES MASSES DES SYSTÈMES INFORMATIQUES ET QUALITÉ DE L’ONDE

> SECTION 8 - SYSTÈMES DE MISE À LA TERRE DES TURBINES ÉOLIENNES


> SECTION 9 - MISE À LA TERRE DES SYSTÈMES SOLAIRES PHOTOVOLTAÏQUES

> SECTION 10 - MISE À LA TERRE DE TYPE « UFER »


> SECTION 11 - CONCLUSION