1. Le métal à l’état brut



Le cuivre sert à une foule d’usages intérieurs. Il peut servir à fabriquer un revêtement semblable à celui qui se trouve sur un monument
historique, des bardeaux, des moustiquaires, des ornements, des accessoires et de nombreux autres détails. Les possibilités offertes par le cuivre et les alliages de cuivre qu’on trouve dans le commerce en Amérique du Nord sont illimitées. Il suffit de laisser libre cours à son
imagination.

Matière première

La feuille et la bande de cuivre sont fabriquées à l’aide de cuivre, fondu et coulé en gros gâteaux de 10 pouces d’épaisseur, de 40 pouces de largeur et de 40 pieds de longueur. Ces gâteaux pèsent environ 25 000 livres et le pourcentage de pureté du cuivre est de 99,5 %. Le gâteau
est ensuite laminé en feuilles ordinaires destinées à divers usages. Au Canada, le cuivre architectural doit être conforme à la spécification de l’ASTM B370 intitulée Copper Sheet and Strip for Building Construction (Feuille et bande en cuivre utilisés en construction). Certains autres alliages de cuivre répandus doivent être conformes à d’autres normes de l’ASTM. Consulter un représentant de la CCBDA pour obtenir des précisions à ce sujet.

Au Canada, la feuille de cuivre provient principalement d’usines américaines. Une certaine quantité est importée d’Europe et d’autres pays. La feuille de cuivre provenant des États-Unis est réputée fabriquée à l’aide de cuivre recyclé. D’ordinaire, 95 % du cuivre a déjà servi sous une
forme quelconque.

L’ajout d’autres métaux au cuivre en fusion permet d’obtenir des alliages ayant une foule de propriétés et de finitions. Parmi les alliages les
plus répandus, on compte les laitons ordinaires (cuivre et zinc), les bronzes (cuivre et étain) et aussi les maillechorts, qui imitent l’argent mais
qui sont légèrement jaunes.


Au cours de son premier traitement, le cuivre pur à 99,9 % est raffiné sous forme de cathode. D’habitude, la feuille de cuivre est fabriquée à l’aide de matériaux en cuivre recyclés.

Dimensions offertes

Le cuivre se vend sous forme de feuille, de bande, de plaque ou de profilé. La bande de cuivre peut mesurer jusqu’à 24 pouces (600 mm) de largeur. La feuille de cuivre mesure entre 24 et 48 pouces de largeur (600 mm et 1,2 m). On peut se procurer des feuilles de plus grandes dimensions auprès de distributeurs étrangers, mais ces dimensions ne sont pas courantes en Amérique du Nord. L’épaisseur de la feuille et
de la bande de cuivre ne se mesure pas comme celles des autres métaux en feuille; elle se mesure en onces par pied carré. En architecture,
on utilise de la feuille de 16 et de 20 onces. La feuille de cuivre pèse 16 ou 20 onces le pied carré. La feuille et la bande en cuivre sont offertes
en longueurs de 8 et de 10 pieds (2,5 et 3 m). La feuille et la bande de cuivre se vendent aussi en rouleaux. La feuille de cuivre se coupe en n’importe quelle longueur, ce qui permet de gagner du temps, de réduire la quantité de rebuts et de réaliser des économies. La plaque de
cuivre est beaucoup plus lourde; son épaisseur ne se mesure pas en poids, mais en fractions de pouce.



Tableau indiquant les dimensions des feuilles et bandes de cuivre.



La feuille et la bande de cuivre servent autant de matériaux décoratifs qu’utilitaires. Un rouleau de cuivre est souvent utilisé comme
matériau de départ quand des panneaux plus longs sont spécifiés.



Autres formes

Les profilés de cuivre et certains alliages de cuivre sont obtenus par passage en force du métal en fusion sous pression dans une filière de formage. On trouve des profilés de formes très différentes, servant notamment à fabriquer des cadrages de portes et fenêtres, des seuils,
des mains courantes et des vitrines de magasins.

Le bronze architectural et certains laitons se prêtent aussi à la fabrication de profilés. Ces métaux sont très prisés lorsqu’on cherche à
donner aux produits la couleur du bronze ou du laiton.


La barre de cuivre est offerte en divers profilés et épaisseurs. Comme le montre cette photo, on peut s’en servir pour fabriquer les cadrages des portes et fenêtres, les mains courantes et autres applications.

La barre de cuivre ou d’alliage de cuivre est offerte en divers diamètres. On s’en sert souvent pour fabriquer des profilés coupés.


On a utilisé une barre de cuivre pour fabriquer un appareil d’éclairage décoratif.

Offerts en divers calibres, le tube et le tuyau de cuivre ou en alliage de cuivre servent à fabriquer des écrans, tourillons, mains courantes ou accessoires décoratifs. Le tube de cuivre sert souvent en raison de sa paroi peu épaisse, ce qui permet de réduire au minimum les coûts de production. Le tuyau de cuivre, dont la paroi est plus épaisse, n’est pas souvent utilisé, mais on peut s’en servir lorsque le profilé tubulaire doit avoir une certaine résistance.



On peut se servir de tube et de raccords en cuivre pour fabriquer une main courante ou un support à serviettes.

Les câbles et fils en cuivre, qui s’utilisent en électricité, peuvent aussi servir à la fabrication d’écrans décoratifs. Les artistes utilisent souvent
du fil de cuivre ou de laiton pour faire des éléments décoratifs compliqués.

Les alliages de cuivre peuvent servir à couler des pièces de formes très diverses. Une pièce coulée se réalise par solidification du métal en
fusion dans un moule. Les alliages de cuivre peuvent aussi bien servir à fabriquer des cadres de lanterneau, des mains courantes de style
raffiné ou des éléments décoratifs distinctifs. Plusieurs sculptures coulées en cuivre réalisées par procédé à la cire perdue sont présentées
dans le présent site Web, sous la rubrique Cuivre canadien.


Appareillage électrique en bronze coulé.

Le cuivre est aussi offert sous forme

  • de feuille ajourée (ornée de trous)
  • de feuille déployée (le métal est incisé et étiré de façon à former des bulles de diverses dimensions et formes)
  • de motifs en fils entrelacés servant à décorer une fenêtre, filtrer la lumière ou créer de la couleur