2. Assemblage et fabrication



There are various joining techniques possible with copper. These include:

  • Soudure bout à bout
  • Joint boulonné
  • Joint debout
  • Joint par recouvrement avec ou sans brides
  • Joint plat
  • Bride boulonnée
  • accouplement cannelé
  • Joint lisse
  • Joint à baguette
  • Joint par recouvrement

Voici quelques conseils susceptibles d’être utiles pour l’assemblage des divers morceaux de cuivre ou d’alliage de cuivre :

1.

Les joints debout, les joints à baguette et les joints plats servent autant à assembler les panneaux de toiture, des panneaux de mur intérieur qu’à créer des effets spéciaux particuliers. L’assemblage n’est pas réalisé à l’aide d’attaches mécaniques mais plutôt à l’aide de dispositifs imbriqués servant à consolider les joints. On peut créer une foule de formes et de motifs en ayant recours à ces méthodes d’assemblage.

Le mur, qui a été réalisé à l’aide de feuilles de cuivre assemblées par joints à baguette, est l’une des caractéristiques principales de cette pièce.

2.

Pour obtenir une surface lisse, on peut assembler les feuilles de cuivre par soudure bout à bout, puis poncer les joints de façon à les faire disparaître. Ces opérations sont particulièrement importantes pour les murs de grandes dimensions ou les ouvrages réalisés à l’aide de feuilles de métal de grandes dimensions, comme le recouvrement d’un plafond ou d’un foyer à plusieurs étages.

3.

Dans certains cas, on peut avoir recours au brasage, au soudage tendre ou à une autre méthode d’assemblage pour créer des motifs particuliers. Mais si l’on opte pour l’une de ces méthodes, il faut utiliser une source de chaleur intense et tenir compte des risques de décoloration du métal. Certaines usines ont recours à la coloration de recuit pour créer d’autres effets.

4.

On peut avoir recours au clouage dissimulé pour assembler des panneaux tout en créant un dessin particulier et une fine ligne de démarcation entre les pièces.


Un plafond recouvert de feuille de cuivre.

5.

L’utilisation d’attaches est courante pour l’assemblage, notamment à l’intérieur, là où des boulons peuvent servir à créer un beau dessin. Les boulons décoratifs peuvent aussi servir à rehausser un motif et créer des plissements.


Le bar et la bordure en cuivre sont des magnifiques caractéristiques de ce restaurant.


6.

L’utilisation de raccords et de joints par recouvrement sur des attaches apparentes permet aussi de rendre le mur très réfléchissant.

7.

En architecture d’intérieur, on a souvent recours au placage de feuilles de cuivre ou d’alliage de cuivre sur un matériau support. Les difficultés surviennent lorsque le matériau support et le métal de recouvrement ne se dilatent et ne se contractent pas en même temps. On observe alors un décollement du placage. Il faut donc mesurer ce risque avant d’opter pour ce type de revêtement.

Nota - Sous la rubrique L’essentiel sur le cuivre, on trouvera d’autres renseignements importants sur la compatibilité des organes d’assemblage des feuilles de cuivre, de laiton ou de bronze. On trouvera aussi des précisions sur l’expansion et la contraction.