Réfection de la toiture des édifices Currie et Mackenzie du Collège militaire royal du Canada

Kingston, Ontario

Restauration

Architecte

Colbourne & Kembel, Architects Inc.
Kingston, Ontario

Entrepreneur Général

Limen Group Construction Ltd.
Toronto, Ontario

Entrepreneur en Tôlerie

Ultimate Construction Inc.
Barrie, Ontario

Heritage Preservation Consultant

Andre Scheinman
Kingston, Ontario

Propriétaire

Royal Military College
Kingston, Ontario

Fabricant de Produits en Cuivre

Canadian Brass and Copper
Concord, Ontario

Le projet consistait à refaire en totalité les toitures en cuivre de deux édifices faisant face au terrain de parade du Collège militaire royal du Canada, ainsi que toutes les corniches, les revêtements des lucarnes et les éléments décoratifs. Construit en 1876, l’édifice Mackenzie, de style Second Empire, est désigné édifice fédéral du patrimoine et fait partie des dix édifices les plus prestigieux du patrimoine canadien. L’édifice Currie, de style Collégial gothique, a été construit en 1918 et est désigné édifice fédéral du patrimoine également. Les détails en cuivre des deux édifices ont été minutieusement étudiés, reproduits au besoin et améliorés aux endroits où des signes d’expansion ou de rupture étaient visibles. Pour assurer au propriétaire que les toitures nécessiteraient peu d’entretien, mais que l’apparence d’origine des corniches ornementales serait respectée, on a utilisé des feuilles de cuivre revêtu de zinc et d’étain au lieu de feuille de plomb peint ou de cuivre. Du cuivre revêtu de zinc ou d’étain a aussi servi à fabriquer les ornements en feuilles d’acanthe. Les toitures à refaire étaient de plusieurs types différents : à joints à baguettes, à petits panneaux imbriqués, à joints debout, à joints plats soudés et en voûte. Un conseiller en préservation du patrimoine a conçu un modèle unique en son genre composé de petits panneaux imbriqués, à joints plats, pour améliorer l’aspect esthétique et le rendement des toitures mansardées de l’édifice Mackenzie.

Ces petits panneaux posés sur les rebords des toitures mansardées ont permis de refaire les épaulements, un détail de la toiture d’origine. Les gouttières de corniche étaient défectueuses en raison de la dégradation à l’intérieur de la structure de la toiture; on les a donc redessinées pour assurer un fonctionnement satisfaisant et permettre une dilatation thermique adéquate. Finalement, une couche de stuc disgracieuse, qui avait été ajoutée au cours des dernières décennies, a été recouverte de petits panneaux soudés de façon à s’harmoniser avec les mansardes d’origine.

Catégories Architecturales: Usages particuliers, Toitures et Murs à Joints à Baguette

Crédit photo: Colbourne & Kembel

Crédit photo: Colbourne & Kembel

Crédit photo: Colbourne & Kembel

Crédit photo: Colbourne & Kembel

Crédit photo: Colbourne & Kembel

Crédit photo: Colbourne & Kembel

Crédit photo: Colbourne & Kembel

Crédit photo: Colbourne & Kembel

Crédit photo: Colbourne & Kembel

Crédit photo: Colbourne & Kembel

Crédit photo: Colbourne & Kembel