Remplacement des aqueducs en plomb par des aqueducs en cuivre

Toronto, le 20 juin 2008—Comment remplacer des aqueducs en plomb? Existe-t-il des raccords fabriqués à l’aide d’alliages exempts de plomb? Pourquoi est-il erroné de ne remplacer qu’une partie d’un aqueduc en plomb? Ce ne sont que quelques-uns des sujets abordés dans la nouvelle publication (n° 44F) de la Canadian Copper & Brass Development Association intitulée Aqueducs Souterrains en Cuivre.

Comme le fait remarquer le directeur administratif de l’Association, monsieur Stephen Knapp, "dans le secteur du cuivre, il se passe actuellement beaucoup de choses importantes concernant tous les Canadiens".

La nouvelle publication de la CCBDA présente ECO BRASSMD, FederalloyMD et EnviroBrassMC, nouveaux alliages sans plomb servant la fabrication des composantes en contact avec l’eau potable, ainsi que toute la gamme des alliages de coulée, d’usinage et de forgeage offerts actuellement dans le commerce.

Faut-il utiliser du tube de cuivre ordinaire ou du tube revêtu de plastique? Ce dernier peut servir à réalisation de certains réseaux de distribution d’eau. La nouvelle publication présente de plus les récentes techniques de pose, comme la pose en tranchée ouverte, le creusage par charrue-taupe et l’excavation par le vide. Ces techniques servent à remplacer les anciens aqueducs en plomb par des aqueducs en tubes de cuivre.

D’un bout à l’autre du Canada, les municipalités mettent en œuvre des programmes de remplacement d’aqueducs en plomb. En règle générale, ces programmes visent le remplacement du tronçon d’aqueduc compris entre la conduite d’eau principale et la limite de propriété. Comme le propriétaire de la maison ou de l’immeuble doit assumer le coût du remplacement du tronçon compris entre la canalisation principale et la limite de propriété, souvent seul le tronçon municipal est remplacé.

Il devrait être obligatoire de remplacer en entier l’aqueduc en plomb, affirme monsieur Knapp. Le remplacement partiel est critiqué par un certain nombre d’experts parce qu’on a des preuves que la teneur en plomb de l’eau peut augmenter à court terme. Certains programmes municipaux d’aide financière sont offerts aux propriétaires de maisons.

On peut se procurer sans frais la version anglaise (44E) ou la version française (44F) de la publication en communiquant avec un représentant de la CCBDA au numéro sans frais suivant : 1 877 640-0946 ou en écrivant à l’adresse suivante: library@copperalliance.ca.

La Canadian Copper & Brass Development Association (CCBDA) est une source d’information technique faisant autorité sur les usages du cuivre, du laiton et du bronze. On peut joindre l’un de ses représentants par téléphone au numéro sans frais suivant : 1 877 640 0946, par courriel à l’adresse suivante : library@copperalliance.ca, ou par télécopieur au numéro suivant: (416) 391-3823.

Personne-ressource: Stephen Knapp sawknapp@coppercanada.ca Canadian Copper & Brass Development Association Ligne sans frais : 1 877 640-0946